Sarkozy a un Rêve

Publié le par LV

Extraits du discours de Sarkozy à Toulon où il parle de Rêve à propos des "épopée" sanglantes des croisés et des colonialistes



Commenter cet article

David C. 26/09/2008 01:47

Aujourd’hui, jeudi 25 septembre 2008, Nicolas Sarkozy a eu le courage de mettre sur table la question fondamental « remettre à plat tout le système financier et monétaire mondial". "Je suis convaincu que le mal est profond et qu'il faut remettre à plat tout le système financier et monétaire mondial, comme on le fit à Bretton Woods après la Seconde Guerre mondiale » La Bataille pour un vrai Nouveau Breton woods est loin d’être gagné, il est important pour cela d’éduquer la population en particulier nos leaders politiques pour bâtir une vrai économie politique du develloppement physique et non financier au niveau internation.Veuillez lire à ce sujet l’intervention de Jacques Cheminade : Après le discours de Nicolas Sarkozy : encore un effort pour un Nouveau Bretton WoodsDavid C.

Nash 29/04/2007 22:02

Il est illuminé par la folie !

Voilà ce que Sarko et l'UMP veulent mettre en place pour soi disant boucher le trou de la sécu, lequel serait très vite bouché si l'état remettait dedans les plus de 20 milliards d'euros qu'il doit à la dite Sécurité Sociale, qui doit le rester, sociale.

Nous souhaitons rappeler en quoi la franchise diffère de ce qui existe déjà sous forme de ticket modérateur, de forfait journalier hospitalier ou de forfait sur les consultations et les actes de biologie.

Ce dont il est question aujourd’hui pour le candidat UMP, c'est d'utiliser ces franchises pour stabiliser les dépenses d'assurances maladies prises en charge par la collectivité, c'est à dire mettre en place un système où l'assuré social n'est remboursé qu'à partir d'une certaine somme de dépenses de santé, CETTE SOMME VARIANT EN FONCTION DE L EQUILIBRE DES COMPTES.

Or l’équilibre des comptes ne dépend pas seulement des dépenses de santé, de leur légitimité, mais aussi des recettes, et de la base de calcul de ces recettes (les revenus du travail sont mis à contribution beaucoup plus que ne le sont les revenus financiers).

Ainsi, si le chômage augmente, entraînant une diminution des recettes … et bien on augmente la franchise et donc ce qui reste à la charge des assurés augmente mécaniquement, sans tenir compte de l'organisation du système de soins, de gaspillages éventuels ou de nouvelles dépenses de santé à couvrir parce que la population vieillit ou toute autre raison qui peut déséquilibrer les dépenses de santé.

La Sécurité Sociale rembourse un montant global que décide le gouvernement, les assurés se débrouillent pour le reste.

Ce système, c'est la fin de l'assurance maladie solidaire, c'est l'enterrement de notre protection sociale telle qu'elle fonctionne depuis 1945. Il sera toujours temps après de se gargariser avec le meilleur système de santé du monde, s'il n'est réservé qu'à ceux qui ont les moyens de se le payer.

De nombreux Français, nous le constatons tous les jours, sont encore ignorants de l’existence ou des mécanismes de cette franchise qui mettra un terme à notre système d’assurance-maladie solidaire. Nombre d’entre vous nous écrivent en nous demandant de solliciter les médias à ce sujet en période de campagne ...

La diffusion de cette information dépend de chacun de nous, de chacun de vous. Nous comptons sur vous.

LV 01/05/2007 02:23

hé ! Même des professeurs de la falculté s'inquiètent, c'est dire !

Ir�ne 29/04/2007 19:59

Je ne connaitrais jamais ce beau rêve !
Mon vieux machin n'a pas de son !
Je me consolerai quand même ! ne t'en fais pas !