Quand Paris-Match décide qu'une passagère n'est "pas rassurée"

Publié le

Le tribunal de Bordeaux, mardi 3 octobre 2007, a condamné Paris-Match à verser 5000 euros. Manipulation médiatique quand tu nous tient...!

Commenter cet article