Coupe du monde de Rugby : demie finale France - Angleterre

Publié le

Quelques citations d'entraineurs :

"Putains les mecs, si j'ai des demis, c'est pas pour que les  trois-quarts fassent les choses à moitié !"

"Mon pauvre garçon, t'as les mains grandes comme un  paquebot, le ballon il est gros comme une olive, et t'arrives pas à choper une  gaillole en touche"

"Les gars, attention à celui-là, il réfléchit avec les bras ! "

"Les gars si on est plaqué, on essaye de rester debout !"

"Aujourd'hui les gars, on va se regarder dans les yeux, et  on verra bien si on a des couilles !"

"Dédé, je compte sur tes coups de pied gastronomiques !"

"On était remontés comme des baraques à frites."

"Les gars, le rugby, c'est comme une partouze, tant qu'il y  a des trous il faut les prendre !"

"Eh les gars on n'est pas venus jusqu'ici déguisés en feuille de chou pour se faire brouter le cul par des lapins !"

"Un match de rugby, ça ne se gagne pas avec la tête, ça se  gagne avec les couilles !"

"Isoles toi si tu veux, mais jamais seul."

"Les mecs aujourd'hui, c'est Verdun, y'a personne qui passe !"

"Aujourd'hui, les gars, y pas de joueurs de la B, y a pas de  joueurs de la première, on est un groupe électrogène"

"Ceux d'en face c'est des idiots. Dans leur vallée ils se reproduisent entre eux depuis des générations, d'ailleurs leur pilier droit  il a une oreille au milieu du (...)"

"Bon les gars, en face c'est que des cons, alors au premier regroupement, il faut qu'ils discutent avec les taupes "

"Entre les manchots d'en face et vous qui ressemblez à des  culs de jattes, y'a plus que Lourdes pour nous sauver !"

"Bon, les gars, on est chez nous, alors d'entrée, je veux  qu'on joue chez eux."

"Quand tu relances, tu vas pas vers l'exter. Plus tu t'isoles, plus tu es seul. Et à la fin tu es dehors !"

"Bon, Babar, tu vas me ranger ton bordel et tu vas commencer  à plaquer. Parce que tes deux cotons tiges de secondes lignes, ils vont  finir par te marcher sur la piche (...)"

"Aujourd’ hui on va jouer simple : les avants devant, les  arrières derrière !"

" Sur la première mêlée Peyo, je veux que ton pilier en face  il tutte le grillon"

" Putain les gros, je comprends rien : Touche pour nous sur leur  22 m, vous faites une cocotte de 30 mètres et on s'écroule à 5 mètres. C'est  quoi ce bordel (...)"

"Cet après midi vous avez carte bleue !"

"Le huit de devant, c'est cinq copains !"

" On est au pied du mur, maintenant les gars, il faut le  construire !"

"D'accord on mène, mais il faut garder les pieds sur la  tête"

"Les gars, il va falloir s'y mettre. Sortir les mains des poches parce que si vos couilles explosent, Y'en a un paquet qui vont  devenir manchots (...)"

"Y a plus de trois quarts que d'avants dans les regroupements. C'est plus du rugby, c'est le Bolchoï en plein air"

"Les gars  un maul c'est comme une partouze. Si on est mal placé on se fait enculer."

"Bon, les gars, on n'oublie pas la règle des trois P : POUSSER, PLAQUER, COURIR !"

"Louper un plaquage, c'est comme enculer un collègue, ça se  fait pas !"


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lhuna 14/10/2007 17:23

Paraît que je suis une "dévergondée" (dixit ma maman) parce que je suis morte de rire devant un tel langage!