Le droit d'enlever le haut

Publié le

Des Suédoises sont parties en campagne pour obtenir le droit de se rendre à la piscine "topless".
Elles ont déjà lancé des actions quelque peu dévêtues dans plusieurs piscines du pays.



En suédois, cela donne "Bara bröst". Un slogan pas très sexy en apparence, mais qui, en français, signifie : "juste des seins". Derrière cette expression aussi énigmatique qu'aguicheuse, un groupe de Suédoises qui ont lancé une campagne pour obtenir... le droit d'aller à la piscine sans haut de maillot de bain. Et qui revendiquent, contrairement aux apparences, le droit à ne pas attirer les regards masculins lorsqu'elles enlèvent le haut.

La campagne, relayée par Ottar, le journal de l'association suédoise pour l'éducation sexuelle, a été lancée à la suite d'un incident en septembre à Uppsala, non loin de Stockholm. Deux jeunes femmes avaient laissé leur haut de maillot au vestiaire. Rappelées à l'ordre par le maître nageur mais refusant de remettre le petit bout de tissu litigieux, elles avaient été contraintes de quitter les lieux.

Ces règles qui "sexualisent et discriminent le corps de la femme"

"Notre but est de susciter un débat sur les règles culturelles et sociales non écrites qui sexualisent et discriminent le corps de la femme", explique aujourd'hui Atsrid Hellroth, 21 ans, étudiante à Malmö. Selon la militante, une quinzaine de femmes mènent actuellement des "actions" en se rendant dans les piscines du royaume "topless". Environ cinquante femmes ont rejoint le mouvement et beaucoup d'autres pourraient le faire à leur tour, selon la jeune femme. "Il est important que les femmes aient les mêmes droits que les hommes. Lorsqu'on nous dit qu'être seins nus, cela risque de susciter une attraction, nous disons que les hommes doivent être capables de ne pas nous agresser parce que nous sommes topless", juge de son côté Ragnhild Karlsson, 22 ans.

Les militantes, qui ont créé un blog (barabrost.blogg.se), ont tenté une première opération "topless" mi-octobre dans une piscine de Malmö qui s'est soldée par un échec, selon le journal suédois en ligne The Local. Puis une deuxième opération a été menée à Lund il y a deux semaines... également en vain. Mais les militantes ne se découragent pas. Et comptent poursuivre leurs actions.

Sans soutien-gorge et sans reproche.

nti_bug_fck

Commenter cet article

sylvie 22/11/2007 00:28

Il y a une petite trentaine d'années, nous avions toutes les seins nues, à la piscine on remettait le haut pour nager mais à la mer c'était tout le temps. Ah! c'était chouette!

réré 21/11/2007 07:33

Moi, je suis pour !!! Merci!Je t'ai gardé une part du gâteau...!