le récit des relations de Cécilia et Nicolas Sarkozy

Publié le

Les meilleures phrases du livre de Michaël Darmon et Yves Derai

Dans "Ruptures", (éditions du Moment, 186 pages, 16,50 euros) Michaël Darmon, grand reporter à France 2, et Yves Derai, éditeur, grand reporter au Nouvel Economiste, font le récit des relations de Cécilia et Nicolas Sarkozy, depuis l'arrivée à l'Elysée jusqu'à leur divorce. Extraits.

Propos attribués directement à Cécilia Sarkozy
 
"Je pense que ce n'est pas ma place. Ce n'est plus ma place. Et comme l'ont dit souvent les journalistes et les chroniqueurs, on a élu un homme et non un couple."

Propos des auteurs

"Oui, cette journée de printemps 2007, celle dont Nicolas Sarkozy rêvait depuis trente ans, consacre en une seule clameur son triomphe politique et sa défaite sentimentale."

"Cécilia, elle, reste en retrait et tient la main de Michèle Alliot-Marie avec laquelle elle a tissé des liens d'amitié. MAM prend alors une initiative courageuse. Elle rapproche Cécilia de son mari et unit leurs mains tout en reculant."

"Cécilia est surnommée 'le spectre' par ses détracteurs qui dénoncent sa mainmise sur la campagne, aidés de ses alliés qualifiés de 'marquis'".

"Un par un les conseillers du ministre de l'Intérieur la saluent. Un par un, elle leur accorde une évaluation et un statut: "Pas confiance", "pas sûr". A ceux qu'elle a décidé de tester, elle dit : 'je ne sais pas si je peux t'embrasser'."

"'Reste' lui dit-il. Pour toute réponse, Cécilia a reculé d'un pas. 'Ce n'est pas la peine.'"

"A l'heure dite, le président se présente devant le juge. Il est calme mais livide. Il propose à Cécilia un dernier tête-à-tête avant de commettre l'irréversible (...) Nicolas Sarkozy joue son va-tout (...) Cécilia Sarkozy est ébranlée. Elle retrouve en ces instants d'une incroyable intensité le Nicolas émouvant et généreux qui l'a séduite vingt ans plus tôt. Puis elle se ressaisit. De retour dans le bureau du juge, elle suggère d'en finir."

"Elle se demande par moment si elle ne vient pas de commettre une grave erreur."

"Cécilia impose sa volonté à la présidence de la République. Le premier texte évoquant la 'séparation' du couple est par elle jugé trop flou. Elle le fait savoir."

"Depuis leur divorce, ils ne se parlent plus directement."

Commenter cet article