Internet : 1ère Journée pour la liberté d'expression

Publié le

Reporters sans frontières lance la première Journée internationale pour la liberté d'expression sur Internet. Des "cybermanifs" auront lieu dans neuf pays ennemis du Net, comme la Chine, Cuba ou la Tunisie

L'association Reporters sans frontières (RSF) lance, mercredi 12 mars, la première Journée internationale pour la liberté d'expression sur Internet. Patronnée par l'Unesco, la journée aura lieu le 12 mars prochain.
A cette occasion, l'organisation renouvelle son opération "24h contre la censure"et appelle les internautes à se mobiliser sur le site de RSF.

Actuellement, selon RSF, 63 cyberdissidents sont derrière les barreaux pour avoir usé de leur droit à la liberté d'expression sur le Web. La Chine reste la plus grande prison pour les journalistes en ligne et les blogueurs.

Des cybermanifestations

Pour "dénoncer la censure exercée par les gouvernements et réclamer plus de libertés sur Internet", Reporters sans frontières appelle à manifester dans neuf pays ennemis du Net. Durant 24 heures, du mercredi 12 mars à 11h jusqu'au jeudi 13 mars à 11h (heure de Paris), les internautes pourront créer un avatar, choisir le message de leur banderole et prendre part à l'une des cybermanifestations qui auront lieu en Birmanie, Chine, Corée du Nord, Cuba, Egypte, Erythrée, Tunisie, Turkménistan et Vietnam.

L'organisation publiera également sa nouvelle liste des "ennemis d'Internet" et rendra publique une version mise à jour du Guide du cyberdissident.

40.000 internautes

"Lors de la première édition des '24 heures contre la censure', près de 40 000 internautes s'étaient mobilisés en faisant évoluer la carte des 'trous noirs du Web' ", explique RSF, qui continue : "Aujourd'hui, nous pouvons encore peser sur les autorités qui musellent ce qui devrait être un libre lieu d'échange, et faire à nouveau de cette opération un succès."

Consultez la nouvelle liste des Ennemis d’Internet

Téléchargez la version mise à jour du guide pratique du blogueur et du cyberdissident

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article