La vengeance de Sarkozy

Publié le

Le plan de rigueur préparé par Sarkozy est pire encore que ce que la gauche dénonçait ! En voici un petit extrait :

-Réforme de l'état, la RGPP a déjà décidé la suppression du Haut Conseil de la Coopération Internationale ou de 30 des 35 directions du ministère de l’Ecologie, des services départementaux de Météo France ou le transfert des forces mobiles vers des tâches de sécurité publique.

-Le statut des fonctions publiques: dés ce mardi 18 mars, le Conseil supérieur de la fonction publique examine un projet de loi et les décrets afférents à la mobilité des fonctionnaires. Comme on le lira, cette démarche s’intègre complètement dans le cadre de la RGPP et peut déboucher dès cet automne sur une négociation avec les syndicats sur l’unification des trois fonctions publiques autour de la notion de métiers. Cassant les 1.000 statuts particuliers qui composent aujourd’hui l’administration.

-La revue générale des prélèvements obligatoires. Dans le même mouvement, le gouvernement prépare une remise à plat totale de la fiscalité française. Au ministère des finances, on est même beaucoup plus explicite, faisant valoir que le moment est venu, après d’innombrables tergiversations, de « se poser la question d’une suppression pure et simple de l’ISF ».

-Vers un quadruplement de la CRDS: selon l’article 20 de la loi organique relative aux lois de financement de la Sécurité sociale, « tout nouveau transfert de dette à la Caisse d’amortissement de la dette sociale (Cades) est accompagné d’une augmentation des recettes de la caisse permettant de ne pas accroître la durée d’amortissement de la dette sociale ». Or, selon le dernier rapport de la commission des comptes de la Sécurité sociale, le déficit de trésorerie s’est élevé à 14,3 milliards d’euros. Le gouvernement est donc dans l’obligation de remonter la Contribution pour le remboursement de la dette sociale (CRDS), qui pèsent sur tous les revenus d’activité, de remplacement et du patrimoine. Assorti actuellement d’un taux d’imposition de 0,5% (pour un produit de 5,6 milliards d’euros), la CRDS aurait donc dû passer à près de 2%. Cette hausse qui n’est pas intervenue avant les municipales, interviendra-t-elle juste après ?

-La réforme, politiquement sensible, du Livret A. Le monopole de distribution confié depuis des lustres à La Poste et aux Caisses d’épargne serait supprimé. Encore une réforme de la gouvernance de la Caisse des dépôts et consignations.

-La nouvelle réforme des retraites: notamment pour valider le passage à 41 ans d’activité pour le public et le privé la même année.Le gouvernement de préconiser une position ultimatiste, comme la remise en cause (souhaitée par le Medef) de la retraite à 60 ans ; et même de toute référence à un âge légal. Un projet de loi doit être bouclé d’ici la fin du mois de juin.

-Le gouvernement prépare un texte aussi délicat sur le temps de travail, notamment pour fixer définitivement les règles des heures supplémentaires et leur taux de majoration.

-Vers une privatisation d’Areva: à l’étude depuis de longs mois, la privatisation partielle d’Areva, le champion français du nucléaire, va être lancé. Le dossier est lui aussi hautement sensible. Parce qu’une telle privatisation, dans un secteur aussi stratégique, va évidemment susciter de très fortes controverses. Mais aussi parce que, parmi d’autres schémas possibles, Martin Bouygues, témoin de mariage de Nicolas Sarkozy avec Cécilia, et parrain de son fils, Louis, est l’un des industriels qui postulent à jouer un rôle-clef dans l’opération.

Voilà juste un aperçu de ce qui nous attends dans les jours à venir et que le gouvernement a réussi à tenir secret pendant les élections municipales...

Commenter cet article

Rébus 19/03/2008 17:13

Bonjour, je suis Nicolas Princen, on m'a signalé des propos irrévérencieux concernant Son Altesse sarkozy sur ce blog.
Nous réfléchissons à l'heure actuelle à des peines adaptées. À bientôt

LV 20/03/2008 11:59

Mon cher petit Nico PrinceNoix, j'ai plusieurs paires de chaussures à cirer, si tu cherches une peine, pas de problème c'est pour toi à moins que tu sois toi-même une peine à.........jouir . Dans tous les cas n'oublies pas les chausures du Nabot et fais attention a ne pas endomager les talonettes, déjà qu'avec il marche comme un plouc... :-)))