A Naples la mort n'empêche pas les vacances

Publié le

Les vacanciers imperturbables devant deux corps sans vie.

C'est Samedi 19 Juillet que la scène a eu lieu. Quatre fillettes appartenant à la communauté Rom de Naples étaient venus vendre des objets sur la plage. Un peu plus tard ces personnes sont allé se baigner alors qu'elles ne savaient pas nager ou très peu. Deux se sont noyées et les deux autres ont été sauvées par les secouristes qui affirment avoir fait tout ce qui était en leur pouvoir.

Cette action n'a pas réussi à sortir les vacanciers présents sur la plage de leurs transats. Les corps des victimes ne pouvant être déplacés sont restés là sur la plage dans l'indifférence la plus totale pendant un long moment.

Cet accident pourrait être le révélateur de la véritable inhumanité dont fait preuve l'Italie ces derniers temps face aux différentes communautés présentes sur son territoire.

Le gouvernement Berlusconi est déjà montré du doigt suite au recensement des communautés nomades qu'il a entreprit et qui est qualifié de raciste par le parlement européen.

L'archevèque Crescenzio Sepe de Naples dénonce cette indifférence et dira dans "La Repubblica" que "Ces images, font encore plus mal à Naples que celles de ces derniers mois de la crise des déchets."

On s'était déjà rendu compte que les vacanciers étaient sans scrupules en Thailande juste après le Tsunami mais là, continuer à se faire bronzer à côté d'un cadavre, il faut le faire.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

charlotte 29/07/2008 10:23

Voilà l'humanité ! Pas étonnant que Berlus'con sarkon aient été élus ! A vomir
Bises