Le doc à dit

Publié le par LV

 

Il faut lire le bouquin de Doc Gyneco « Les grands esprits se rencontrent » sous-titré « 2007, Sarkozy et moi, une amitié au service de la France », vous pourrez ainsi mesurer les dégats irréversibles que peut provoquer le candidat de l’UMP aux présidentielles sur les esprits les plus faibles.


Résumer la pensée du nouvel ami de Sarkozy est une gageure. Une tâche particulièrement difficile tant les confidences politiques du Doc nécessitent de maîtriser des repères que j’avoue ne pas très bien identifier. Une fois dit tout de même que Gyneco assimile particulièrement vite  et en profondeur la pensée de son petit maître, je vous livre en vrac quelques citations de l’élève qui concernent le sujet de son étude. Edifiant.

 

- « Je ne respecte que les gens très simples ou très intelligents. Nicolas Sarkozy entre dans ces deux catégories » (p.9)

- « Nicolas Sarkozy s’intéresse aux problèmes des Français à la manière de l’artiste, comme je le fais » (p.13)

- « Le chômage est facile à résoudre, il suffit de créer du travail, des nouveaux métiers accessibles aux jeunes sous diplômés. » (p.36)

- « Nicolas Sarkozy tiendra parole sur toutes ces promesses électorales. » (p.36)

- « L’héritage sans de droit de succession proposé par Nicolas Sarkoz […] est une belle loi à venir. » (p.38)

- « Trop de liberté tue la liberté » (p.38)

- « Je ne suis plus que Sarkozyste, j’aime l’homme pour ce qu’il est, au-delà de ses fonctions. » (p.38)

- « Il a toute ma confiance, il sera un grand de ce siècle. » (p.39)

- « Ce sera un grand honneur de travailler avec lui, une passion pour la France sera point commun. » (p.39)

- « Je serai un meilleur ami du peuple avec Nicolas Sarkozy. » (p.52)

- « On peut comprendre mon engagement à droite, tout simplement parce que je suis de droite. » (p.53)

- « C’est le bon moment, la bonne époque pour la politique qu’entend mener Sarkozy. » (p.54)

- « C’est Nicolas qui m’a poussé à m’intéresser aux questions politiques, économiques, européennes, mondiales. » (p.80)

- « Il existe pourtant une droite sociale que je suis fier de représenter. » (p.82)

- « La misère sociale dans laquelle j’ai vécu, vous le savez n’est pas la faute du politique de droite. Ce serait plutôt l’inverse. » (p.86)

- « La politique me plaît car je vais pouvoir apprendre avec Nicolas Sarkozy. » (p.94)

Les grands esprits se rencontrent - 192 pages
Editions du Rocher
ISBN 2268060764

 

Avis : 192 pages qui peuvent procurer deux sentiments contradictoires : de la colère ou de la compassion. Compassion, non pas pour l'auteur mais pour ses nègres, qui ont dû connaitre des difficultés à résumer la pensée de l'auteur puisque je n'ai jamais lu un livre si incohérent et si mal structuré. Colère, car ce livre, caractéristique de la pensée creuse, est présenté dans toutes les émissions alors que son auteur est beaucoup moins intéressant que ne pourrait l'être un ouvrier, un enseignant, un commerçant racontant sa vie et pourquoi il vote à droite. A la fin de ce livre, j'ai eu une pensée pour tous ces écrivains amateurs, raconteurs d'histoires, qui eux n'ont pas la chance de se faire connaitre mais qui auraient des arguments plus forts que ceux du livre.
 

Commenter cet article