Delarue en garde à vue

Publié le par LV

Le 13 février dernier, alors qu’il voyageait avec sa compagne Emmanuelle Bost, il a fait un scandale à bord de l’avion, en tentant de «rentrer dans le cockpit à plusieurs reprises, en giflant un stewart et en mordant un autre membre de l’équipage, jusqu’au sang», apprend-t-on. Pourquoi tant de haine ? L’association malencontreuse de médicaments et d’alcool est invoquée. Pourtant, l'animateur s'y connaît en matière de douleurs et de souffrances dues aux agressions, comme en témoigne cette vidéo, extraite d'une de ses émissions «ça se discute».

 


A peine rentré d’Afrique du Sud, déjà au poste. Jean-Luc Delarue a été entendu depuis dimanche matin par la police à l'aéroport de Roissy, sous le régime de la garde à vue. Il a été libéré en fin de journée. Il devait s'expliquer sur des violences présumées commises à l'encontre d'hôtesses et stewards lors d'un vol le 13 février. Arrivé à 06h25 à bord d'un vol Air France en provenance de Johannesburg, Delarue a été conduit dans les locaux de la Police aux frontières (PAF), selon une source aéroportuaire. Son avocat l'attendait à Roissy, a précisé cette source.
Trois plaintes pour violences et insultes ont été déposées le 16 février auprès de la PAF par des personnels navigants d'Air France, hôtesses et stewards, qui l'accusent d'avoir eu un comportement «agressif et injurieux» à leur encontre sur un vol Paris-Johannesburg trois jours avant.
Une affaire qui coûte déjà cher à l’animateur, en chute dans l’audimat de son émission sur France2.
 

Commenter cet article

Alain 02/03/2007 00:07

Les donneurs et montreurs de leçons...!