Sondage IFOP pour le Journal du Dimanche du 19 mars

Publié le par LV

En un mois, Sarkozy perd une intention de vote sur quatre !

Image Hosted by ImageShack.us


Ce 19 mars, paraît dans le Journal du Dimanche un sondage IFOP qui confirme la lente dégringolade de Nicolas Sarkozy. L'IFOP observe que "Nicolas Sarkozy enregistre son plus mauvais score depuis le début de l'année". De fait, le candidat qui était annoncé à 33,5% à la mi-février ne recueillerait aujourd'hui que 26% des intentions de vote, soit une chute de 7,5 points en un mois - ce qui correspond bel et bien à une perte de près d'une intention de vote sur quatre !

A ce jour, compte tenu des marges d'erreurs, il est tout à fait impossible de dire lequel de Sarkozy, Royal et Bayrou serait absent d'un second tour. Les intentions de vote en faveur de Nicolas Sarkozy sont mesurées par l'IFOP dans un intervalle situé entre 22 et 30%, celles en faveur de Ségolène Royal dans un intervalle situé entre 20 et 28%, et celles de Bayrou entre 18,5 et 26,5%.

Le graphique récapitulatif ci-dessus illustre combien l'indétermination est grande entre ces trois candidats. Si les tendances actuelles se poursuivaient, Nicolas Sarkozy pourrait bien être le grand battu de ce premier tour.

Le Pen en embuscade...

Notons un fait important, depuis la mi-février Jean-Marie Lepen a gagné 4 points dans la mesure de ses intentions de vote, le haut de sa fourchette se situant aujourd'hui selon l'IFOP à 18%, soit seulement quatre points en-dessous du bas de la fourchette de Nicolas Sarkozy...

Ségolène Royal pénalisée par les machistes ?

Enfin, le fait remarquable de ce sondage réside dans la grande disparité des intentions de vote exprimées en faveur de Ségolène Royal entre les hommes et les femmes. Si mons de 20% des hommes expriment l'intention de voter pour la candidate de gauche, ce sont près de 30% des femmes qui expriment cette même intention.

Pour ce qui concerne Sarkozy et Bayrou, les intentions de vote se répartissent de manière équilibrée entre hommes et femmes (25 et 26% pour Sarkozy, 21 et 24% pour Bayrou. Une telle disparité ne se constate que pour ce qui concerne Le Pen pour lequel à l'inverse ce sont 20% des hommes qui expriment l'intention de voter, contre seulement 8% des femmes.

Le résultat des élections présidentielles sera-t-il le fruit du machisme latent des français ? C'est probablement une des questions essentielles que soulève les résultats de ce sondage - et on peut encore une fois s'étonner que les médias passent sous silence cette information pourtant tout à fait cruciale.

Commenter cet article

Larsen 20/03/2007 00:49

La fiabilité des sondages est très approximative : presque 3 pour cent en plus ou en moins pour chaque candidat. Tout le monde sait bien que les instituts de recherches d’opinions corrigent les données brutes de leurs recherches sur des critères souvent très subjectifs. En particulier ils augmentent les résultats des électeurs de Monsieur Jean Marie Le Pen de plusieurs unités s’étant aperçus durant les dernières élections que ceux-ci évitaient de déclarer par téléphone pour qui ils allaient voter. Si l’on prend en ligne de compte les pronostiques erronés des sondeurs durant les dernières consultations électorales (à un mois des élections) la marge d’erreur est de plus ou moins 5 pour cent. Parmi les personnes qui par téléphone, déclarent voter pour Bayrou beaucoup en réalité voteront pour le leader du front national. C’est l’intérêt des électeurs de l’extrême droite de faire baisser le score de madame Ségolène Royal au profit de monsieur Bayrou dans les enquêtes d’opinions. Ceux qui en toute honnêteté en interprétant les sondages publiés avant les élections perçoivent monsieur Bayrou comme le meilleur rempart contre monsieur Sarkosy, risquent en réalité de permettre à monsieur Jean Marie Le Pen d’être présent au deuxième tour et d’assurer l’élection de notre ministre de l’intérieur au bout du compte. Les médias font de l’audience grâce aux sondages et n’oublions pas que sans la publicité des grosses entreprises les journaux et Télés font vite faillite. Souvenons-nous aussi que les principaux clients des instituts de sondages sont les entreprises du Cac 40, les mêmes qui possèdent les médias et les instituts de sondages et qu'ils les utilisent sans trop de pudeur pour mieux vendre leurs produits …et leurs candidats !

Michou 20/03/2007 00:48

Bayrou recule. L'imposture a des limites.

Filou 20/03/2007 00:47

Bayrou le coeur, Ségolène la raison. Le vote Bayrou ne sert à rien , même s'il est sympa.

Jamin 20/03/2007 00:45

Sarko et Sego sont dans un bateau qui tombe à l'eau ?

Tonton 20/03/2007 00:43

Le programme de bayrou : Voter pour moi je suis le seul à pouvoir battre sarko...(son pote) LOL Mon programmme gouverner avec qui voudra... LOL Les meilleurs de droite... (c'est qui) Les meilleurs de gauche...(c'est qui) LOL Quand on a une conviction on vote pour.