Où et quand le No Sarkozy Day aura t-il lieu ?

Publié le

Message envoyé à de nombreux blogueurs Français.


Suivant l’exemple formidable du No Berlusconi Day, nous simples citoyens, appelons toutes celles et ceux qui veulent agir contre Nicolas Sarkozy et contre sa politique à se joindre à nous pour le NO SARKOZY DAY le 27 Mars 2010. Le but de cette journée est très clair, nous demanderons la démission de Nicolas Sarkozy.

Beaucoup de questions nous ont été posées, l’essentiel est dans notre appel daté du 15 décembre et disponible ici, nous essayons d’apporter quelques réponses supplémentaires dans ce courrier.

Qui sommes nous ?

De simple citoyens de tous horizons, de tous âges, de toutes tendances politiques, des militants, des hommes et des femmes qui pensent encore que le Peuple a son mot à dire. Vous pourquoi pas?


Où et quand le No Sarkozy Day aura t-il lieu ?

Il aura lieu le samedi 27 mars 2010 partout en France, à Paris le rassemblement aura lieu place de la Bastille.

Comment faire du No Sarkozy Day un succès ?

Notre mouvement est ouvert à tous ceux qui veulent y participer. Toutes les compétences graphiques, littéraires, cinématographiques, informatiques, humoristiques, juridiques, etc, sont les bienvenues.
Nous sommes en train de développer des outils internet collaboratifs afin chacun puisse contribuer.

Vous blogueurs pouvez nous aider encore plus en lançant un appel commun de soutien au No Sarkozy Day et en participant à l’équipe d’organisation. Votre pluralité est la meilleure garantie d’éviter toute récupération du mouvement par un parti ou un syndicat.

Nous comptons sur votre soutien et votre réactivité.

Pour vous inscrire sur la liste de discussion de l’organisation du No Sarkozy day vous pouvez envoyer un email à contact@no-sarkozy-day.fr.
Vous pouvez également nous contacter par téléphone au 06 01 99 20 10.

Amicalement,

Les initiateurs du No Sarkozy Day.

Commenter cet article

Fred de Roux 02/01/2010 00:49


Je note, Libre Vent, que nous avons les mêmes lectures et que nous les relayons aussi vite que nous le pouvons. J'avoue que l'initiative transalpine a de quoi séduire : il y a une telle dérision
rien que dans le titre qu'on ne peut qu'avoir envie de participer.