Le candidat qui a atteint le summum de l'immoralité politique est élu

Publié le par LV

Image Hosted by ImageShack.us


En 2000 les pays du monde entier se demandaient comment les Etats Unis pourraient élire une personne comme Georges W. Bush à la tête de l'Etat. Pourtant il a été élu, et on a vu le résultat. Aujourd'hui, le peuple américain a ouvert les yeux et le parti de Bush a perdu la Chambre des Représentants et le Sénat, les 2 institutions majeures du pays. Le prochain président a une chance infime d'être issu du parti républicain.


En 2000 les pays du monde entier se demandaient comment la Russie pourrait élire une personne comme Vladimir Poutine à la tête de l'Etat. Pourtant il a été élu, et on a vu le résultat. Aujourd'hui, le peuple russe commence a ouvrir les yeux, et reconnaît que les institutions sont devenues autoritaires (Parlement et cour constitutionnelle vérouillés, justice arbitraire et opaque, méthodes expéditives, contrôle des médias) et il risque d'y avoir des surprises aux prochaines élections.


 

En 2001 les pays du monde entier se demandaient comment l'Italie pourrait élire une personne comme Silvio Berlusconi à la tête de l'Etat. Pourtant il a été élu, et on a vu le résultat. Aujourd'hui, le peuple italien a ouvert les yeux et Berlusconi a perdu les élections, malgré l'alliance avec les néo-fascistes.


 
 

En 2007 les pays du monde entier se demandent comment la France pourrait élire une personne comme Nicolas Sarkozy à la tête de l'Etat. Pourtant il est élu, après qu'une majorité d'électeurs ait décidé de se boucher le nez, de fermer les yeux et d'invoquer une forme de surdité. On va rapidement voir le résultat. Dans 5 ans, le peuple français ouvrira les yeux, et reconnaîtra ses torts.

Et pourtant, ce peuple ne pourra jamais dire qu'il ne savait pas...

Prévision météo : Baisse de popularité en décembre... dépression nerveuse en février.

"Pour marcher au pas de l'oie, pas besoin de cerveau. La moelle épinière suffit" (Einstein)

 

 

 


 

Commenter cet article

marmotte 09/05/2007 11:39

Que se passe-t-il dans la tête de nos concitoyens ... Comment ont ils pu faire çà ... je n'arrive pas à comprendre ...
Je regardais le soir 3 hier , 3 jours après l'élection de "notre" président : première information , les vacances de millardaire de "notre" président. D'accord il a mérité quelques jours d'off (çà nous fait des vacances aussi d'ailleurs) mais ce n'est pas lui qui nous parlait de la valeur Travail ! ce n'est pas lui qui nosu a promis de redresser la france ? De plus a-t-il besoin de se payer des vcances aussi luxueuses ? D'ailleurs qui paie ? Lui ? Ses amis PDG ? L'état ? dans tout les cas c'est de la provocation !!! Deuxième information : je vois sur Soir 3 , Johnny halliday disant que sarko tiendra sa promesse !!! Et la journaliste d'enchainer que la premiere mesure de "notre" président est de mettre le fameux bouclier fiscale à 50 % !!! En voilà une decision primordiale 19 millions de français ont voté pour lui pour que sa premiere décision soit de creuser le deficit (vous croyez que c'est qui qui va payer la différence ? hein ? et les vacances méritées de "notre" président ? )
J'ai peur .. c'est quasiement le premier journal que je regardais et je me demande si je ne dois pas eviter encore un peu .. çà me fait trop de mal !

Alice 07/05/2007 12:31

Et maintenant ? On fait quoi ?
On pleure ? ou on fait la "révolution ?
Cinq ans c'est long !

Philippe VASSEUR 07/05/2007 10:27

Merci Ségolène
Les Français ont choisi… Nicolas Sarkozy.
Les Calaisiens aussi : Ségolène Royal à 55,5%.

Nous pouvons remercier Ségolène pour cette belle campagne de dépoussiérage de notre démocratie, elle qui entrepris de transformer le visage de la gauche" et de lui donner le « visage de l'avenir » comme le dit Arnaud Montebourg.

Sarkozy a réussi son pari sur un coup risqué : engranger les voix de l’extrême droite en flattant les électeurs du Front National sur leurs thèmes de prédilection les plus nauséabonds et en particulier sur l’immigration. Quel sera donc son programme, lui qui a promis tout et son contraire, la rupture et la réconciliation, l’autorité et la fraternité, l’atlantisme et une Europe forte…

Nous jugerons Sarkozy sur ses actes et ses réformes, que je crains, comme je crains la nervosité de ce petit homme qui rêvait de devenir président depuis sa tendre enfance. Mais un plan de carrière ne fait pas un homme d’Etat et c’est de l’avenir de la France et des Français qu’il s’agit maintenant. L’homme au kärcher devra laisser place au président de la 5ème puissance mondiale, reconnue mondialement, non pas pour son arrogance mais pour ses rêves de fraternité et de morale républicaine.

La démocratie participative impulsée par Ségolène Royal a fait bouger les lignes, a redonné espoir à de nombreux citoyens qui ont retrouvé le chemin des urnes. Cette ouverture n’aura pas été vaine si les espaces de liberté et de dialogue qu’elle a entrouvert ne sont pas, à nouveau cadenassés, par le renoncement ou la revanche de ceux qui n’ont pas intérêt à un renouvellement de nos pratiques démocratiques ou qui attendent leur tour, tapis au coin d’un bois sombre.

Ne nous résignons pas. La morosité qui nous a étreint hier soir doit laisser la place à la conquête des cœurs et des esprits et nous conduire à réinventer les chemins de l’espoir pour tous ceux qui souffrent déjà de l’environnement ultralibéral encore renforcé par le vote d’hier soir. Calais et le Pas-de-Calais n’ont pas cédé aux sirènes de cette droite décomplexée qui a vaincu dimanche, la droite la plus dure depuis 50 ans.

Les hommes et les femmes de bonne volonté doivent se mobiliser pour veiller au non démantèlement de notre pacte social si singulier, de notre République laïque si unique en Europe et dans le monde. Les rêves doivent rejoindre la réalité. Mes rêves de liberté, d’égalité et de fraternité ne sont pas morts ce dimanche 6 mai et je résisterai à toute tentative de les voir écorner par qui que ce soit. D'autres débats et combats nous attendent...

Alice 07/05/2007 07:04

Tu es déçu ?
Tu n'es pas le seul !
Une telle unanimité pourrait s'expliquer par l'absurde , façon Coluche , mais non ! il veut mieux ne pas chercher !
Et en route pour cinq ans ! et encore ! il nous manque ses compères , histoire de nous faire un remake d'Ali Baba et quarante voleurs !