Le livre qui va faire jaser à TF1 !

Publié le

livre-tf1.jpgCinq journalistes de la rédaction de TF1 s'apprêtent à sortir un livre percutant sur les conditions de réalisation des journaux télévisés de la chaîne. Madame, Monsieur, Bonsoir sortira en librairie ce jeudi (1) et est signé par le pseudonyme collectif Patrick Le Bel (référence évidente à Patrick Le Lay).

Dans ce livre qui paraît ce jour aux éditions du Panama, les journalistes dénoncent la tyrannie qu'exerce Patrick Poivre d'Arvor sur sa rédaction et les liens rapprochés entre TF1 et Nicolas Sarkozy.

Pourquoi cracher dans la soupe ?
Les auteurs ayant choisi de rester strictement anonyme afin de ne pas perdre leur job, seul leur éditeur est en mesure d'expliquer leurs motivations. "[Ils ont] envie que ça change ! Ce livre devrait permettre l'ouverture d'un débat, faire bouger les choses à TF1. Un peu comme cela s'était passé avec l'enquête de Philippe Cohen et Pierre Péan sur Le Monde", explique Marc Grinsztajn dans Le Parisien.

Que racontent exactement les auteurs ?
Sur une période d'environ cinq ans, les auteurs racontent leur quotidien au sein de la rédaction de TF1 et leur difficultés à faire leur métier dans de bonnes conditions. PPDA y est décrit comme un chef tyrannique et méprisant qui semble peu se soucier de ses collègues.

Dans les bonnes feuilles du livre publiées avant hier matin dans Le Parisien, les auteurs décrivent une scène de conférence de rédaction où les participants attendent PPDA pendant 50 minutes avant qu'il n'arrive, nonchalant, sans s'excuser. "Un jour, il faudrait tous se lever et partir !", glisse un membre de la rédaction, dépité devant ses retards répétés. "Un jour, oui, tu as raison... Pourquoi pas tout de suite ?", lui répond un autre.

Autre axe développé dans le livre : les relations de proximité de la chaîne avec Nicolas Sarkozy. Les auteurs racontent notamment le soir de l'élection du nouveau président : "Sur le plateau, Claire [Chazal] et Patrick [Poivre d'Arvor] ont voulu également se joindre à la fête et n'ont pas attendu 20 heures pour déboucher le champagne, sous le nez de dizaines de techniciens éberlués par tant d'indécence", peut-on lire dans les bonnes feuilles du Parisien.

Faut-il prendre ce témoignage pour argent comptant ?
L'anonymat pose un problème de crédibilité du livre car TF1 ne peut avoir de débat contradictoire public avec les auteurs. Mais l'éditeur assure avoir rencontré les 5 journalistes et prendre la responsabilité de la véracité de ces informations. François Vey, le journaliste du Parisien, seul à avoir lu ce livre, assurait hier matin sur l'antenne d'Europe 1 que son journal avait sorti les bonnes feuilles de Madame, Monsieur, Bonsoir car le témoignage sentait la sincérité.

(1) Éditions du Panama, 168 pages, 15€

Commenter cet article